Huitièmes rencontres du CReIM : Du fémi­nin et du mas­cu­lin dans la théo­rie musicale

bandeau casulana

 

Mardi 18 février 2014, 14h-19h / Uni­ver­sité Paris-Sorbonne, Centre uni­ver­si­taire Cli­gnan­court, 2 rue Fran­cis de Crois­set, 75018 Paris (Métro Porte de Cli­gnan­court), Salle 418

Pré­si­dence de séance : Flo­rence Lau­nay (Darm­stadt, CReIM) et Ber­trand Porot (Uni­ver­sité Reims Champagne-Ardennes)

14h Accueil et introduction

14h15 Isa­belle Ragnard (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne) : « Par bécarre, par nature et par bémol ! Les hexa­cordes ont-ils un genre ? »

14h45 Cathe­rine Deutsch (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne) : « Ordre musi­cal, ordre sexué : la méta­phore du genre dans les débats sur la moder­nité musi­cale ita­lienne entre XVIe et XVIIe siècles »

15h15 Théo­dora Psy­choyou (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne) : « Féminin/masculin dans la théo­rie du XVIIe siècle en France »

15h45 Pause

16h Raphaëlle Legrand (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne) : « Et voilà pour­quoi le mode majeur est le “maître de l’harmonie” : Rameau et le sexage des modes et des degrés »

16h30 Alban Ramaut (Uni­ver­sité Jean Mon­net, Saint-Etienne) : « Du fémi­nin et du mas­cu­lin dans les écrits théo­riques d’Anton Reicha »

17h Flo­rence Lau­nay (Darm­stadt, CReIM) : « Féminin/masculin dans la théo­rie : état des lieux bibliographique »

17h30 Pause

17h45 Table ronde : « Femi­nine Endings de Susan McClary (1991) : Relec­tures »

Avec Este­ban Buch (EHESS), Cathe­rine Deutsch (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne), Flo­rence Lau­nay (Darm­stadt, CReIM), Raphaëlle Legrand (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne), Hya­cinthe Ravet (Uni­ver­sité Paris-Sorbonne)